concert moovies

À chaque projet, Médéric Collignon se renouvelle avec talent. Avec MoOvies, l'ancien membre de l'ONJ (Orchestre national de jazz), du MegaOctet d'Andy Emler ou de l'ensemble Septik a mis son éternelle énergie et son imagination déchaînée au service de ce nouveau projet qu'il qualifie lui même comme « une odyssée où l'image s'écoute et la musique est image ». Il va chercher son inspiration du côté des musiques de films américains comme Dirty Harry (Clint Eastwood), Bullit (Steve Mc Queen) ou Brubaker (Robert Redford) et autres thrillers, écrites par Quincy Jones, Lalo Schifrin ou David Shire… Au sommet de son art, avec son quartet Jus de Bocse augmenté de l’Ensemble de Trompettes de Paris (Eutépé), le cornettiste-chanteur projette en cinémascope son jazz orchestral et funky, fourmillant d’idées, de trouvailles et de surprises ! Le récit est parfaitement maîtrisé, les silences et les ballades répondent aux furies swing et groove nous laissant haletant après une telle explosion des sens. Bon film !