News

concert elleelles

Parce qu’elles sont trois, parce qu’elles sont femmes,

Qu’elles ont chacune leur propre univers de création,

Parce qu’elles écrivent et qu’elles composent dans des espaces d’inspiration qui racontent le métissage du monde, du blues au groove latino, en passant par les tambours caribéens, la mélancolie de Chopin ou la pop funky,

Elles mélangent leurs voix pour inventer un autre monde, et une musique en liberté.

Parce qu’elles appartiennent à 3 générations différentes,
Parce qu’elles ont 60, 40, et 20 ans, et qu’elles racontent la vie d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
Parce qu’elles sont mère et filles, leurs voix se mélangent et inventent un chemin que l’on peut prendre ensemble.

Au croisement de leurs trois regards, il y a un endroit secret ou la peur, les doutes, la douleur, la mélancolie rencontrent le courage, la force, l’énergie et l’amour, sans doute surtout l’amour…
Alors elles le chantent

Chacune d’elle attirant les autres dans son espace de création
Chacune d’elle trouvant un intense bonheur à pénétrer l’univers de l’autre,
Parce qu’elles sont mère et filles,
elles font tomber les tabous de la différence, de l’âge, des chapelles musicales…

Leur musique a une vie qui se nourrissait du monde, bien avant leur naissance…

Alors elles ont écrit leurs mots, lâché leurs sons, et elles les chantent ensemble,

ELLE & ELLES

 

concert elmerfoodbeat

Surgi de nulle part à l'été 1990 avec le titre Daniela, Elmer Food Beat devient un véritable phénomène avec son rock porté sur la gaudriole. Formé d'une bande de potes qui aiment le rock, les filles (surtout), et la déconnade, Elmer Food Beat enchaîne à vitesse grand V les titres d'anthologie. Le Plastique c'est fantastique, La Caissière de chez Leclerc, et autre Est-ce que tu la sens ?  ne laissent aucun doute quant aux intentions du groupe.

Pour leur retour sur scène, célébrant un cinquième album et trois décennies de carrière, l’occasion était trop belle. Et même si l’époque a changé et les ados d’aujourd’hui moins friands sans doute des chansons paillardes de ces « vieux » qui montent sur scène en slip kangourou et sandales en plastique, Elmer Food Beat a su garder un public fidèle. 30 ans plus tard, si tout le monde, sur scène comme dans la salle,  a perdu un peu de cheveux et pris un peu de gras, l’ambiance elle, est toujours aussi déjantée.

 

concert celkilt

« ...alors l'Alchimiste rassembla l’Air, l'Eau, la Terre et le Feu autour de la Muse. Il leur transmit l'énergie du rock et la fougue des jigs Irlandaises, leur donna fiddle, batterie, basse, guitare, whistles et cornemuse puis leur dit :  ‘Vous vous incarnerez, vous vivrez, vous jouerez et vous connaitrez le pouvoir du Kilt’.  Il en fut ainsi et ainsi naquit CelKilt, au service d'une musique festive, positive et énergique. L'Alchimiste contempla l'immensité de son Œuvre et se dit: ‘Ca déchire’, puis il s'en alla boire une Guinness au pub. »

Celkilt a su s'imposer comme une valeur sûre parmi les ténors du genre, s'amusant à piéger sur Canal + le Président sur une reprise de M. Jackson à la cornemuse, osant se mesurer à l'Incroyable Talent d'AC/DC sur M6 ainsi que son alter ego Allemand ou défier un orchestre symphonique sur France 2 en s'appropriant Brahms en live, croisant le fer avec Dropkick Murphys, Tri Yann ou encore Flogging Molly sur les plus belles scènes internationales (USA, Italie, Allemagne, Suisse, Belgique, Canada...). De l’autodérision, de la ferveur et du punch, leur look déjanté entre celtique et hard-rock est décapant. Violon, batterie, basse, guitare et cornemuse : du rock celtique au service d’une musique festive, positive et énergique.

 

concert loutavano

Elle est la nouvelle sensation du jazz vocal, issue d'une scène parisienne mondialement et unanimement reconnue par le public et les professionnels. Lou Tavano publie à l'orée de la trentaine son premier album de compositions originales, For You, un opus qui ne passera pas moins inaperçu que la flamboyante chevelure rousse qui lui sert parfois d'effigie. Avec son timbre si reconnaissable, Lou Tavano possède un talent certain pour l’interprétation. Véritable conteuse, elle dépeint avec une grande justesse son lot d’histoires – dont certaines très personnelles – chargées d’émotions. On découvre également une poétesse, amoureuse des mots, qui déclame avec un phrasé remarquable ses vers en français, en anglais, et même en balinais ! La chanteuse abolit allègrement les frontières en puisant jusqu’en Russie, en hommage aux racines slaves de son compagnon (à la scène comme à la ville, le pianiste Alexey Asantcheeff) ou en Indonésie, déclinant le standard Afro Blue en version balinaise avec des instruments traditionnels. Un album sans frontière, qui parle du monde et de soi, de l’autre et de nous.