News

concert snowdrops

Attention rareté ! Il est des musiques instrumentales parfois bien moins muettes qu’elles n’y paraissent. Elles n’en sont pas pour autant des illustrations pour combler les silences ou abolir le vide. De la rencontre de l’ondiste Christine Ott avec Mathieu Gabry est né le duo Snowdrops. À l’incroyable palette sonore des ondes Martenot de Christine répond la polyphonie de pianos, claviers et synthétiseurs de Mathieu, entre romantisme et minimalisme. Les deux acolytes dévoilent des compositions portant une dimension cinématographique, toujours dans une invitation au voyage. Un univers métissé entre jazz, néo-classique, post-rock de chambre et musique improvisée ; leurs pérégrinations musicales dilatent le temps et l’espace, dans des ambiances pleines d’envolées aériennes et de plongées telluriques. Un onirisme total quelque part entre Sigur Rós, Steve Reich, Claude Debussy et Keith Jarrett… Entre caresses irréelles, maelströms grondants, souffles cosmiques et danses astrales, on sort de ce voyage musical ému et ébloui. 

 

concert get the blessing

Get The Blessing réunit depuis 2000 quatre pointures (dont une rythmique tenue par deux membres de Portishead) inspirées du primitif jazz-punk d’Ornette Coleman. Une ouverture d’esprit qui se traduit par une vaste palette d’émotions fortes déployées au gré des impros, rythmiques jazz-rock et dub mâtinées de loopings trip-hop et atmosphériques. Le quartet de Bristol expérimente dans son nouvel opus de nouveaux effets, avec une électronique étouffante et des beats incroyablement aventureux aux influences subaquatiques. Tantôt excitante ou apaisante, tantôt inquiétante ou envoûtante, la musique à la fois ténébreuse et planante de Get The Blessing ne se dépare jamais d’une esthétique furieusement futuriste et sophistiquée, mais dont le sérieux est détendu par une âme toujours joyeuse, humour british oblige.

 

concert robyn bennett

Après plus de quinze ans de scène entre New York et l’Europe, dont dix années installée à Paris, la chanteuse américaine Robyn Bennett et son combo Bang Bang nous balance un mélange de toutes les musiques qu’elle aime  : jazz, swing, funk, rock, country et blues. Des mélodies qui restent dans la tête, des cuivres groovy qui vous transportent à La Nouvelle-Orléans un jour de Mardi-Gras, des sons de guitare tout droit sortis d’un film de Tarantino ou d’un James Bond, une atmosphère rétro-chic revisitée, des musiques contagieuses qui nous donnent envie de danser, des ballades nostalgiques évoquant la vie et l’amour… Avec son air de Jessica Rabbit version fifties – robe swing rouge écarlate et coiffure de pin-up au roux flamboyant -  Robyn Bennett fait défiler toutes les légendes de notre imaginaire – celle d’un temps où l’Amérique était l’Eldorado en technicolor, Hollywood, les grands espaces, l’horizon toujours repoussé au bout d’une route qui ne finit pas…

 

news charles de foucauld

Le 1er décembre 1916, Charles de Foucauld est assassiné dans le Hoggar, en Algérie. Nous sommes en plein dans la Grande Guerre, et les esprits sont bien occupés autrement ! Peut-être que Charles de Foucauld serait resté dans l’ombre, si en 1921, René Bazin ne lui avait consacré une biographie qui fût un énorme succès. L’empreinte de Charles de Foucauld n’allait alors cesser de grandir, jusqu’à sa béatification en 2005 par le Pape Benoît XVI.

Sa vie (longtemps dissolue, militaire et chaotique, avant de devenir monastique), son œuvre gigantesque (il a traduit des centaines de poèmes touaregs, après avoir rédigé un dictionnaire dans leur langue), ses choix (tournés vers la rencontre des autres, et des peuples différents) allaient entraîner dans son sillage bon nombre de philosophes, chercheurs en théologie, scientifiques, géographes, sociologues, et créer de nombreuses congrégations religieuses se réclamant de son modèle spirituel. Un modèle très simple, libéré de toutes les arcanes et dogmes religieux traditionnels, fondé sur la plus essentielle de ses passions : l’amour des autres.