News

news boney fields

Boney Fields est une tornade à la fois joviale et volcanique. Si la scène est son lieu de prédilection, le redoutable showman laisse à chaque prestation une véritable traînée de poudre sur son passage. Né dans le ghetto de Chicago à la fin des fifties, élevé aux prêches du gospel avant de grandir dans le fameux blues électrique de cette ville dont le son est devenu emblématique, le trompettiste s’est nourri de tout l’héritage de la black music américaine en tournant avec Buddy Guy, Bootsy Collins et Luther Allison, avant de trouver sa propre signature. Du blues donc, de la soul et du R&B, mêlant les subtilités du jazz à l’énergie du rock, l’homme au chapeau rond peut s’appuyer sur la rythmique de dingue de son infernal Bone’s Project pour produire des compos originales qui s’inscrivent au meilleur du répertoire funk.

 

news tribeqa

Tribeqa, quatuor nantais fondé en 2003 sous l’égide du flûtiste Magic Malik, est devenu quintet depuis l’arrivée d’un DJ produisant un hip-hop tendance afro-jazz. Après quatre ans de réflexion, le groupe sort en avril dernier son dernier opus Experiment cette fois en trio, mariant les sonorités boisées du balafon de Josselin Quentin à la précision rythmique de la guitare d’Etienne Arnoux-Moreau auxquels se joint l’énergie de Jonas Le Fillastre aux platines. Un très beau mix d’instruments acoustiques et de boucles électro, subtil dosage d’influences traditionnelles et de sons actuels pour offrir une alchimie des plus convaincantes, où rayonne une Afrique solaire. Mélodies ensorcelantes, beats redoutables, scratchs pétillants, Tribeqa s’inscrit dans un down-tempo au groove fluide et léger, irrésistible et « à écouter absolument », comme l’indique l’un de leurs grands fans, Manu Katché.

 

news soul square

Prenez deux beatmakers nantais reconnus pour leur amour du sample léché et de l’arrangement pointu. Ajoutez un orfèvre du hip-hop 90’s, tout droit venu de Chicago. Secouez vigoureusement le tout et vous obtiendrez la référence hip-hop jazzy : Soul Square ! Le trio nantais prouve qu’après C2C et Hocus Pocus, il y a décidément une vibe spécifique à Nantes. Les ex-Drum Brothers sont de véritables beatmakers défenseurs d’un hip-hop « old-school » qui trouve ses références dans le mouvement originel des années 1990 (Pete Rock, Jay Dee, DJ Premier…), cette forme de rap où les parties instrumentales restent prédominantes. Partant du jazz et inspirées de la black music des seventies, les compos de Soul Square suintent un groove tenace où la musicalité reste le mot d’ordre.

 

 

news aj croce

Est-ce parce qu’il a connu de graves problèmes de vision dans sa tendre enfance qu’Adrian James Croce a très tôt développé un réel talent pianistique en s’inspirant de Ray Charles et de Stevie Wonder ? Toujours est-il que le chanteur (également guitariste) a commencé sa carrière pro dès 18 ans sur les tournées de B.B. King avant de se faire un nom, ou plutôt un prénom. Car il faut rappeler qu’A.J. Croce est le fils unique de la grande figure du blues folk américain Jim Croce, un songwriter réputé du début des seventies qui a inscrit nombreux hits dans les charts avant de disparaître à l’âge de 30 ans - comme d’autres légendes de la musique - dans un crash aérien. Un legs que son fils, en digne héritier, a su honorer de la plus belle façon, qu’il s’agisse de reprises ou de ses propres compositions. Ry Cooder et Willie Nelson figurent aussi naturellement parmi les grandes références d’A.J. Croce qui depuis 1993 a sorti une dizaine d’albums, vaste discographie régulièrement primée et couronnée de succès outre-Atlantique.

Avec sa voix qui rappelle parfois les débuts d’Elton John, son blues rock limpide et ses boogie-woogie au swing irrésistible, Croce Jr. est désormais, à 45 ans, l’un des meilleurs ambassadeurs de ces rythmes américains, représentant avec une sincère honnêteté toute une génération devenue mythique. Cette fameuse âme des seventies qu’il perpétue partout, tant aux Etats-Unis que par le monde, entouré de musiciens issus du gratin de cette époque. Un casting de rêve pour magnifier des mélodies nostalgiques, tantôt sensuelles, tantôt énergiques, indéniablement éternelles.